Panorama insurtechs du 20 mai 2018

panorama insurtechs

La mise à jour de mon panorama insurtechs continue avec 14 ajouts le 20 mai 2018. Vous trouverez la mise à jour ici. Ce sont désormais 164 startups qui sont documentées, provenant de 22 pays.
Par ailleurs, je vous annonce qu’il y aura un nouveau site d’ici quelques semaines pour porter un projet qui me tient à coeur autour de l’innovation dans l’assurance. Je n’en dis pas plus pour l’instant, mais cela ne tardera pas!

Ajouts au Panorama Insurtechs du 20 mai 2018

Au menu des ajouts d’aujourd’hui:

    • Coverwallet: Distribution d’assurance pour petites entreprises.
    • Backbase: Hub multicanal, qui s’interface avec vos systèmes existants pour proposer une expérience client enrichie.
    • Sentimer: Service de chatbot couplé à de l’analyse de langage naturel parlé ou écrit pour améliorer la qualité des réponses apportées. Personnalisation automatique du comportement du chatbot en fonction du client par l’intelligence artificielle. Adaptation du contenu.
    • Laka: Assurance collaborative pour vélos. La communauté prend en charge les sinistres lorsqu’ils se présentent à hauteur d’un montant maximum. Au-delà un assureur prend le relais.
    • Granify: Optimisation de la structuration des sites web en vue d’améliorer la transformation.
    • Celect: Initialement dédiée au retail, cette solution d’intelligence artificielle, alliée au machine learning permet de proposer des prédictions d’offres.
    • ExtraDrive: Calcule un score auto basé sur les données de conduite. Utilisation soit pour de la prévention soit pour de la segmentation de portefeuille.
    • Thinkseg: Marketplace de produits d’assurance.
    • Earnix: Analyse des données web pour identifier et proposer en temps réel des actions à mener. Ajustement de tarif en temps réel.
    • Scoredata: Plateforme d’analyse de données en ligne en vue de les utiliser sur des business (rétention, cross/up-selling). Analyse prédictive.
    • Utwin: Courtage et gestion en assurance de prêt immobilier.
    • Motion S: Augmentation de données de mobilité. Exploitation de données télématiques pour augmenter les points de contact, travailler des modèles de rétention, prévoir les phases de maintenance.
    • Oocar: Plateforme de données et de services destinée aux métiers de l’après-vente et de l’assurance. Collecte de données du véhicule et de la conduite. Création de profil de conducteurs.
    • Easyprice: Marketplace de mise à disposition de produit pour un réseau d’environ 10000 courtier sur le territoire français. Co-création et tests de produits.

Contactez-moi si vous n’apparaissez pas encore dans le panorama insurtechs!

Les défis techniques que pose la téléassistance à la personne

téléassistance

J’avais en janvier dernier ouvert mon blog à tout intervenant qui souhaitait apporter un éclairage sur un aspect de l’innovation dans l’assurance. Catherine Marquèze d’InfleXsys et Boris Dumontet de Vitalbase ont eu l’amabilité de se prendre au jeu de l’écriture ! Ils nous proposent ici quelques éléments de compréhension autour de la téléassistance à la personne, qui viennent compléter l’article publié il y a quelques mois sur VA²CS. Je reprends leur texte presque sans modification, en espérant que vous trouviez ici autant de valeur que moi ! Merci à eux ! Continuer la lecture de « Les défis techniques que pose la téléassistance à la personne »

Assurance et smart homes: vers un contrôle du logement?

assurance et smart homes

Le Frankfurter Allgemeine Zeitung a publié fin janvier un article de Philipp Krohn autour du lien ténu qui peut exister entre l’assurance et les objets connectés. Plus précisément, il s’agit ici de mieux appréhender si le lien entre assurance et smart homes, le contrôle du logement et les business models ou services associés qui pourraient être utilisés.

L’article a été publié en allemand, et je remercie ici vivement Marie-Elise Maniez qui m’en a fourni une traduction. Nous la retrouverons très prochainement pour un retour d’expérience sur l’intrapreneuriat!

Continuer la lecture de « Assurance et smart homes: vers un contrôle du logement? »

Panorama insurtechs – 23 février 2018

panorama insurtechs

La mise à jour de mon panorama insurtechs continue avec 14 ajouts le 23 février 2018. Vous trouverez la mise à jour ici. Ce sont désormais 150 startups qui sont documentées, provenant de 21 pays.

Ajouts au Panorama Insurtechs du 23 février 2018

Au menu des ajouts d’aujourd’hui:

    • RiskGenius: Utilisation de l’intelligence artificielle pour mieux catégoriser le contenu des polices d’assurance, garantir une meilleure lecture et faciliter les opérations de souscription.
    • Go Bear: Moteur de comparaison de produits d’assurance sur du prix et de la qualité, enrichi avec un système de notation.
    • Codeoscopic: Fournisseur de solutions digitales dédiées au métier de l’assurance, Multi-tarificateur, Gestionnaire de risques dédié à Solvabilité 2.
    • Gistek Insurance solutions: Ensemble de solutions logicielles pour faciliter la gestion de contrats ou sinistres d’assurance, Automatisation de processus.
    • Numen: Fournisseur de solutions digitales dédiées à l’amélioration des processus assurance et à la gestion des triangles de sinistres.
    • Satisfi: Exploiter les données des clients pour effectuer automatiquement des préconisations grâce à de l’automatisation, de l’intelligence artificielle et des robots..
    • Captricity: Exploitation de la donnée pour augmenter les ventes, réduire les cycles de traitement ou proposer des souscriptions éclairs sans pertes sur la qualité de l’analyse de risque.
    • Ideeo: Courtage de contrats d’assurance, Rémunération définie avec le demandeur.
    • Addon-ACS: Analyse comportementale en temps réel des consommateurs, pendant le parcours de soin, Prévention et Amélioration du parcours de soin via un scoring des pratiques.
    • Aukazou: Gestion du sinistre Dégâts des eaux pour le compte de l’assuré.
    • Assurup: Assurance dédiée aux besoins spécifiques des startups.
    • Wizzas: Coconception de produits d’assurance sur mesure pour couvrir les besoins de communautés. Constitution de communautés. Recherche d’assureurs pour porter les risques. (Note: Je ferai très prochainement un article suite à ma rencontre avec Thierry Delcupe et Julien Renauld)
    • Guard Time: Solutions blockchain pour limiter la fraude et améliorer la confiance et l’automatisation des décisions.
    • Boundlss: Utilisation de chatbot et d’intelligence artificielle destinée à encourager une amélioration des comportements de vie, Augmentation de l’engagement avec les assurés.

Contactez-moi si vous n’apparaissez pas encore dans le panorama insurtechs!

Otoconnect – L’intermédiaire des données du véhicule

otoconnect

Lorsque l’on s’intéresse aux objets connectés des véhicules, ou plus techniquement ce que l’on appelle la télématique, une problématique majeure apparait: l’exploitation des données! La startup Otoconnect s’intéresse à ce segment et travaille sur la mise à disposition de multiples connecteurs, autour d’une première cible, la portabilité des contrats dans le cadre du règlement RGPD. Continuer la lecture de « Otoconnect – L’intermédiaire des données du véhicule »

Panorama insurtechs – 5 février 2018

panorama insurtechs

La mise à jour de mon panorama insurtechs continue avec 13 ajouts le 5 février 2018. Vous trouverez la mise à jour ici. Ce sont désormais 136 startups qui sont documentées, provenant de 19 pays.

Ajouts au Panorama Insurtechs du 5 février 2018

Au menu des ajouts d’aujourd’hui:

  • Mi Compi: Comparateur d’assurance pour animaux de compagnie, Connaissance des besoins et inquiétudes des propriétaires d’animaux.
  • Traity: Garantie de réputation online, Améliore la confiance à donner à un utilisateur sur internet et réduit le risque de fraude en pénalisant le client concerné.
  • Brokalia: Assurance affinitaire de communautés, avec un premier produit destiné aux gestionnaires de parc immobilier.
  • Clicksurance: Création et distribution en ligne de produits sur-mesure.
  • Blue Yonder: Initialement dédiée au retail, cette solution d’intelligence artificielle, alliée au machine learning permet de proposer des prédictions d’offres, Optimisation de prix en direct.
  • Allo Media: Cookie vocal, Développer les ventes, Réduire le churn, Solution de Call Tracking Intelligent qui analyse et relie en temps réel le parcours client aux motifs d’appels entrants.
  • Bandboo: Assurance collaborative qui propose un cash-back sur la partie de prime non utilisée.
  • Insure Pal: Assurance collaborative fondée sur un système de recommandation, et supportée par une technologie blockchain.
  • Ezytrack: Solution de gestion de flottes via télématique embarquée.
  • Sentisum: Utilisation de l’intelligence artificielle, du machine learning pour améliorer l’expérience utilisateurs, réduire l’attrition et traiter intelligemment les moments de vie, Plateforme d’Insight as a service.
  • Jetty: Simplification de l’assurance habitation en s’intéressant au besoin intégral du client sur l’habitation, et notamment en contournant le dépôt de garantie.
  • Baloon: Souscription simplifiée pour s’adapter aux besoins des pays d’Afrique: 1 photo = 1 devis, 3 photos = 1 assurance.
  • Revolut: Assurance voyage et mobile simplifiée, bon marché et souscription rapide.

Contactez-moi si vous n’apparaissez pas encore dans le panorama insurtechs!

Revue de presse du 30 janvier 2018

revue de presse du 17 avril 2018

Voici un petit tour d’horizon des articles qui ont attiré mon attention et méritent d’apparaître dans la revue de presse du 30 janvier 2018!

Une expérimentation étonnante de la CPAM

Liens: L’article d’origine sur L’express, qui a fait des vagues, dont celle-ci dans Le monde.

La question des données personnelles et a fortiori des données de santé est ô combien sensible en France. Les acteurs du marché sont par ailleurs très focalisés sur ces questions dans un contexte d’arrivée du règlement RGPD. Pour autant, c’est le moment choisi par la Sécurité Sociale pour tenter une initiative réellement hors du commun. Pour tenter de lutter contre l’absentéisme, la Sécurité Sociale a communiqué à des entreprises, dont le taux d’absentéisme était 4 à 5 fois supérieur à la moyenne, les motifs des arrêts de travail, et en 1er lieu ceux liés aux TMS (Troubles musculo squelletiques) et ceux des RPS (Risques Psycho Sociaux).

L’objectif affiché, en accord avec les organisations syndicales, est d’inciter l’entreprise à s’interroger sur les pratiques, et d’envisager des solutions de prévention en amont.

Nous sommes ici dans une démarche très intéressante d’exploitation de données de santé à des fins de prévention! Le croisement des sources permet désormais ce type d’analyses, et il est intéressant de noter que la ni la CNIL, ni les syndicats ne se sont opposés à la démarche, ce qui montre la qualité de l’exercice!

Affaire à suivre d’ici quelques mois, avec les 1ers résultats de l’essai et une extension des entreprises concernées.

Extension de l’intelligence artificielle de Google à Paris

Liens: Articles de Jean-Christophe Gilbert, qui relaie les articles Engadget et Bloomberg.

A la suite de son passage à Paris sur la route de Davos, Sundar Pichai, pdg de Google a annoncé sa volonté de renforcer, à Paris, son équipe dédiée à l’intelligence artificielle. La France se positionne donc comme un véritable acteur en devenir sur le sujet.

Plus intéressant, il s’avère que l’offre de Google tend vers une offre Saas, sur étagère, destinée à être accessible à tout un chacun, même sans savoir coder. C’est l’objectif de Cloud AutoML vision (ML pour machine learning).

Note: Il y a un essai gratuit, je note dans ma todo d’aller faire un essai pour vous! Si vous avez un cas d’usage (pourquoi pas les photos de déclaration de sinistre) faisons le ensemble !

L’intelligence émotionnelle, ou le complément à l’intelligence artificielle

Lien: http://www.propertycasualty360.com

Un rappel sur ce qu’est l’intelligence émotionnelle et comment elle apparaît désormais essentielle! Dans un contexte où l’intelligence artificielle semble prendre de plus en plus de place, il est intéressant de suivre un sujet pour lequel le rôle de l’humain semble rester nécessaire!

The event to be

Novarica et l’IOT insurance observatory proposent un webinar sur leurs recherches le 28 février:

Inscriptions ici!

Revue de presse du 22 janvier 2018

revue de presse du 17 avril 2018

Voici un petit tour d’horizon des articles qui ont attiré mon attention et méritent d’apparaître dans la revue de presse du 22 janvier 2018!

La Poste lance l’application e-santé

revue de presse du 22 janvier 2018Lors du CES à Las Vegas, La Poste a lancé officiellement son offre e-santé pour tenter de se positionner sur le secteur.
Plus précisément, il s’agit d’un coffre fort, dit Espace Numérique Santé, qui contiendra toutes vos données de santé et sera accessible lorsque nécessaire par le corps médical.
Ce n’est pas la première démarche du type qui existe, mais force est de constater que La Poste a deux atouts de taille pour se lancer dans la bataille:

  • Une image de confiance et de proximité qui pourrait être un levier important par rapport à des acteurs plus fragiles (startups par exemple) qui proposent ce même type de services.
  • Un lien avec le coffre fort numérique Docapost, déjà éprouvé et approuvé comme étant un des acteurs de référence sur l’archivage pérenne des données, y compris de santé.

Pour en savoir plus, je vous invite à regarder la vidéo ci-dessous.

Baromètre des risques 2018 d’Allianz

Comme tous les ans, AGCS France (Allianz Global Corporate & Specialty) publie son top 10 des risques craints par les entreprises en France.

Comme l’an dernier les interruptions d’activités restent en tête, mais les risques cyber continuent leur progression: n°15 il y a 5 ans, n°3 l’an dernier, ils arrivent désormais n°2 du classement. 46% des répondants considèrent ce point comme important pour l’année à venir.

Note: Un article viendra prochainement sur la question, mais c’est une chose d’identifier ce risque, c’en est une autre de le traiter intelligemment. En matière d’assurance cyber, il y a pour moi 3 axes de travail: Prévention: pour limiter les intrusions Formation: La première vulnérabilité c’est l’humain Assurance: pour couvrir le risque résiduel en se protégeant du risque systémique

Les attentes des clients entreprises en termes de distribution d’assurance en ligne

La dernière étude de PwC, Global Digital Small Business Insurance Survey, apporte quelques éléments intéressants sur l’évolution des attentes en matière d’expérience client.

L’élément le plus intéressant est que, d’ici 5 ans, 48% des interrogés indiquent vouloir privilégier une souscription en ligne alors que seuls 24% l’ont fait lors de leur dernier changement. La synthèse indique toutefois que c’est peut-être faute d’offres. L’expérience client est véritablement en train de changer, y compris pour les clients entreprises.

Enfin, il s’agit également de monter en gamme sur le périmètre couvert en ligne et sur les services. En effet, la distribution / l’achat en ligne est une chose, mais les entreprises interrogées évoquent également la déclaration des sinistres (36%), le suivi des sinistres (55%) et les avenants (38%). Côté services, les conseils sur les risques (évoqués à 26%) ou l’usage d’objets connectés pour réduire la prime (évoqués à 47%), montrent que le digital va plus loin que le seul aspect internet.

Note: Siltea propose une offre de service dédiée à la distribution digitalisée pour mieux exploiter les moments de vie notamment via des solutions innovantes. N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus!

 

Revue de presse du 15 janvier 2018

revue de presse du 17 avril 2018

Voici un petit tour d’horizon des articles qui ont attiré mon attention et méritent d’apparaître dans la revue de presse du 15 janvier 2018!

O’Reilly offre des livres sur la data et l’intelligence artificielle

Le fameux éditeur de livres sur les domaines de l’informatique met à disposition une bibliothèque de 80 de ses publications sur le big data, l’intelligence artificielle et les data science, publiés entre 2012 et 2016. Détail essentiel: le téléchargement est gratuit, en pdf, epub ou mobi.

N’oubliez pas: quand c’est gratuit, c’est vous le produit! O’reilly demande vos nom, prénom et mail pour télécharger, mais rien ne vous oblige à saisir les vrais…

revue de presse du 15 janvier 2018

Des accidents de la route pas si accidentels

Mathieu Grossetête est chercheur au centre universitaire de recherche sur l’action publique et le politique. Il nous propose dans le Monde Diplomatique une lecture tout à fait intéressante de l’accidentologie en voiture.

Il y apparaît que les politiques de préventions de la Sécurité Routière atteignent peut-être désormais leurs limites car elles sont mal ciblées! Ou quand l’art de l’analyse des données devient essentiel pour mieux maîtriser un phénomène, et le traiter correctement!

Article passionnant à lire, qui nous fait repenser la notion d’analyse des risques, la perception des événements. Enfin, cela nous invite tout simplement à changer de manière de penser.

revue de presse du 15 janvier 2018

Typologies de wearables

Evan Kirstel, l’un des leader d’opinion de la santé connectée nous propose un panorama des typologies d’objets connectés pour la santé. Celui-ci va un peu plus loin que l’habituel dichotomie montre et bracelet vs balance!

revue de presse du 15 janvier 2018

Deloitte: collaboration humain – machines

Un visuel d’une étude Deloitte, trouvé sur Twitter, donne une lecture intéressante de la relation symbiotique qui peut se développer entre humains et machines. Tout cela grâce au service du service rendu!

revue de presse du 15 janvier 2018

Axa et la télémédecine

Jacques de Peretti, CeO d’Axa en France a annoncé cette semaine le lancement de la télémédecine dans les entreprises et l’ouverture du service à des experts.

Le second service est l’extension du service actuel (que j’ai eu l’occasion de tester à titre personnel et qui est très bien). En revanche, le premier suppose des investissements majeurs et questionne autour du modèle choisi par Axa.

La question du danger, posé par Olivier Harmant, n’est à mon sens pas pertinente.

revue de presse du 15 janvier 2018

Cependant, quel est le retour sur investissement de ce modèle pour un assureur complémentaire? En effet, une téléconsultation à la charge de la complémentaire suppose une prise en charge de coûts supérieure à la part habituelle. Afin d’être intéressant financièrement, un tel service nécessite d’être soit moins cher que la consultation normale, soit de réduire les risques. Pour l’instant, la téléconsultation est vecteur d’image de marque et porteur d’une ligne de démarcation vis à vis de la concurrence. Toutefois, quand tout le monde le fera, il faudra envisager le business model qui va avec!

Enfin, cela ne devrait-il pas être le rôle d’une plateforme intermédiaire? Celle-ci mettrait à disposition ce service et chercherait l’assureur qui y répond. Au contraire ici, c’est porté directement par une assurance complémentaire? En creux, qu’est ce que cela dit de notre assurance santé publique? Un grand nombre de questions, peu de réponses pour l’instant!