Claranet – Comment accélérer l’innovation

Le tertiaire financier, comme tous les secteurs, est confronté à de nécessaires changements, tout en étant contraint par son histoire: une stratégie d’innovation doit être trouvée et définie pour relever ces nouveaux défis.

L’hébergeur Claranet a récemment publié un guide qui, sous forme d’interviews de quelques acteurs du marché, présente les grands enjeux de cette innovation.

Tout d’abord le constat est clair: la tendance est positive, les start-ups sont actives, les acteurs du marché en ont pris conscience, mais se demandent comment dépasser leurs limites.

Humanis, par la voix de son DSI Pascal Courthial, considère qu’une bonne partie de la valeur se situe dans la data (GDPR à venir), et mise sur des micro-services avec les assurtechs, tout en gardant en tête que la sécurisation des échanges (IoT, blockchain) reste essentielle!

William Ben Chemouil d’Oney Tech s’interroge sur la nécessaire transparence des contrôles anti-fraude dans le processus d’achat: ceux-ci doivent devenir imperceptibles (quand 3D-secure réduit de 10 à 15% la conversion). Pour cela, il souhaite s’appuyer sur de l’expertise, une évolution organisationnelle et des technologies à base de machine learning. Il faut développer le test & learn et libérer l’organisation du legacy.

Pour Claranet, 5 besoins clés sont à retenir pour supporter l’innovation dans le secteur:

  • S’adapter aux nouveaux usages
  • Mieux analyser les données
  • Trouver le bon équilibre avec le cloud public
  • Faciliter les échanges avec les start-ups
  • Renforcer la sécurité by-design

 

Oliver Wyman – Insurtech caught on the radar

Oliver Wyman vient de sortir un rapport intitulé « Insurtech caught on the radar« .

Celui-ci donne de nombreux exemples de start-ups de l’assurance par grands domaines et de leurs apports potentiels vis à vis des compagnies traditionnelles. Les trois domaines étudiés sont la proposition, la distribution et les opérations.

Leur objectif est d’étudier les chances de succès de ces startups en fonction des solutions proposées.

Par exemple, Oliver Wyman considère, comme nous, que la gestion des sinistres est l’un des axes majeurs où les insurtechs ont une carte à jouer, probablement du fait de solutions automatisables et de coûts importants dans la chaine de valeur de l’assurance (2/3 du compte de résultat).

Plusieurs  exemples viendront prochainement alimenter notre observatoire des innovations pour la gestion des sinistres.