Insurance Nexus – Les objets connectés ne sont qu’une technologie

Connected Insurance Summit Europe - 11 - 12 June, 2018
Insurance Nexus organise un événement autour de l’assurance connectée les 11 et 12 juin à Londres et publie un livre blanc pour l’accompagner intitulé « Les objets connectés ne sont qu’une technologie ».

Note: Cet article est écrit dans le cadre d’un partenariat média entre mon blog et Insurance Nexus afin de promouvoir l’événement qui aura lieu les 11 et 12 à Londres: Connected Insurance Summit Europe. Néanmoins, je ne suis pas contraint d’écrire une bonne favorable de ce rapport. Quoi qu’il en soit, je pense que c’est pertinent pour mon public, tout comme les précédents rapports que j’ai relayés et que vous pouvez trouver ici ou ici par exemple.


Tout le monde connaît le contexte de l’assurance aujourd’hui et cherche à comprendre, parmi toutes les nouvelles technologies ce qui pourrait être la prochaine révolution! Cependant, certaines solutions (Vitality en fait partie) ont donné des résultats intéressants. Existe-t-il d’autres options, d’autres modèles commerciaux ou d’autres propositions de valeur qui peuvent être intéressantes? Ce nouveau rapport explore d’autres options pour tirer parti des objets connectés .

L’analyse de rentabilité pour les assureurs en tant que fournisseurs de services

L’assurance traditionnelle est conditionnée par un faible engagement des clients, mais cela est sur le point de changer. Cependant, comment les titulaires peuvent-ils trouver de nouvelles propositions de valeur où tous ont la même stratégie, les mêmes produits et les mêmes canaux de distribution? Le tout en gardant en mémoire qu’en face d’eux, les GAFA proposent de nouvelles solutions.L’exemple Zhong An montre la création d’un écosystème autour des besoins des clients acheteurs de voitures. Toutes les exigences ne sont pas fournies seuls, mais à travers des partenariats avec beaucoup d’entités qui fournissent la voiture, le crédit pour la payer, l’assurance, certaines options de télématique embarquée, ou d’UBI (Usage-Based-Insurance ou assurance basée sur l’utilisation ).

Le secret pour attirer de nouveaux clients est de sortir de la sensibilité aux prix et de se transformer en fournisseur de services. Cela signifie une mutation profonde et un renouvellement des sources de revenus.

Au-delà de l’acquisition de nouveaux clients, les titulaires doivent faire face à la conservation de leur portefeuille existant. Au renouvellement du contrats, les clients peuvent se voir offrir un peu plus qu’un simple renouvellement, avec des services associés! La technologie peut alors être une solution pour se différencier en analysant les données pour garantir les meilleures expériences de sinistres, et se concentrer sur un bon service et une offre pertinente pour la masse du portefeuille à conserver.

Construire des propositions significatives avec des fondations connectées

Il n’est pas pertinent de penser à la différenciation en parlant des segments de clientèle. Il s’agit plutôt d’une question à traiter au cas par cas, et donc d’individualisation des offres et des produits.

Deux éléments principaux sont nécessaires:

  • Accéder aux sources de données individuelles
  • Etre prêt à les utiliser en conséquence

Le vrai défi consiste donc à trouver de la valeur parmi ce type de données. La plupart du temps, la valeur commence à arriver quand on peut trouver des options de gamification ou de prévention.

Les objets connectés entrent en jeu à travers une connectivité accrue de notre vie quotidienne. Néanmoins, comme l’affirme Guerra Vilela d’Ageas, l’adoption numérique de l’assurance va aussi vite qu’on le pense: beaucoup de bruit, peu d’actions! De plus, le délai de rotation du parc de véhicules est d’environ 10 ans. Si nous devons changer l’objet connecté plusieurs fois dans la voiture, l’intérêt diminue. Cela l’amène à dire que le téléphone mobile devrait être le seul appareil sur lequel se concentrer.

Quoi qu’il en soit, à moins d’un parcours client qui ne soit pas adapté, l’adoption de la technologie augmente, et ce qui est une innovation aujourd’hui peut devenir une norme en trois ans. Les choses bougent si vite que nous devons rester prudents de ce qui pourrait avoir du sens demain.

Tirer le meilleur parti de la technologie d’aujourd’hui, aujourd’hui

L’utilisation de nouvelles technologies est un défi pour les assureurs. Par exemple, l’utilisation du mobile augmente. Cependant, la plupart utilisent facebook et les e-mails, mais personne (ou très peu) ne l’utilise pour l’assurance numérique.

Ensuite, le rôle des assureurs n’est pas d’essayer de fournir une brique technologique supplémentaire, mais plutôt d’utiliser des briques existantes et de s’adapter aux cas d’usage réels.

Note: ce point est réellement intéressant et devrait être analysé plus en détail.

Le succès de la connectivité signifie se concentrer sur les besoins des clients

Très souvent, le principal problème pour les assureurs est de gérer les nouvelles technologies et leurs problèmes. L’objectif principal doit rester sur la résolution des problèmes des clients! Tout est question de « pertinence et de donner au client quelque chose qui rend leur protection pertinente ».

Par exemple, après un accident de voiture, le principal problème n’est pas que la voiture soit en panne. C’est le manque de mobilité et d’indépendance de nos assurés. La connectivité peut aider à réduire les délais entre l’accident et sa résolution, mais elle doit être utilisée correctement. Cette connectivité est une difficulté parce que l’assistance routière est en route avant que l’assureur ne sache qu’il y a un accident. Quels devraient alors être les rôles et les responsabilités des assureurs et des assisteurs?

Un autre avantage clé de l’utilisation de cette connectivité est de s’assurer que le client en tire une certaine valeur juste avant de l’utiliser, et ce pour maximiser l’adoption.
Cinq points feront donc les modèles de demain pour un croisement de l’assurance et des services:

  • Utilisation à bon escient de la technologie et des plates-formes
  • Se différencier en offrant des vrais avantages à l’individu
  • Se concentrer sur les besoins des clients
  • Responsive
  • une relation de proximité entre assurance et service.

Mon opinion sur « Les objets connectés ne sont qu’une technologie »

Ce livre blanc soulève presque tous les sujets liés à la connectivité, aux objets connectés et à l’assurance. Bien sûr, cela ne va pas assez loin dans les détails, ce qui pourrait parfois être utile. Cependant, il donne un bon aperçu et « Les objets connectés ne sont qu’une technologie » est un excellent teaser pour l’évènement connected insurance en juin !