Swiss Re – Revue globale de l’assurance 2017

English Version here.


SwissRe vient de publier sa revue globale de l’assurance 2017 et ses prévisions 2018. Le document est accessible à ce lien (Global insurance review).

L’innovation est essentielle, mais pour identifier de nouvelles réponses, je reste persuadé qu’il faut bien comprendre l’état du marché actuel. Ce type de rapport est donc essentiel pour affiner la grille de lecture de ce qui se passe dans le monde qui nous entoure! D’autant plus lorsqu’ils donnent de précieux éléments de compréhension des solutions innovantes!

Les quatre grands thèmes traités dans ce document sont les suivants:

  • Poursuite de la reprise économique cyclique au niveau macro-économiques, bien que des risques d’instabilités persistent;
  • Evidemment, un gros sujet sur les catastrophes naturelles de l’année! Celles-ci provoquent des grosses difficultés chez tous les assureurs systémiques de la place et donc à fortiori pour les réassureurs;
  • Les ré/assureurs vie de la place s’adaptent à la nouvelle donne;
  • Des marchés émergents stables en non vie et en forte croissance sur la vie.

Points clés de la revue globale de l’assurance 2017

Plus globalement, voici les 10points que SwissRe met en avant:

  • Montée du protectionnisme sur les gros marchés: aux Etats-Unis, mais aussi le Brexit ou la situation en Catalogne. Ce phénomène n’est toutefois pas uniforme (par exemple l’Amérique Latine se libéralise)
  • Politique monétaire: quid de la fin progressive des Quantitative Easing?
  • Risque cyber: Le marché se développe rapidement et les enjeux sont de taille notamment sur la quantité et qualité des données nécessaires pour le suivi des risques et la tarification. Un focus particulier est à lire p15 du doc à ce sujet. En effet, une croissance estimée de 30% par an de ce marché sur les 5 ans à venir ne doit pas laisser indifférent.
  • Augmentation des sinistres auto: de plus en plus de km parcourus, un trafic plus dense et la conduite distraite sont les premiers leviers. A la clé, des résultats techniques toujours sous tension.
  • Brexit et le marché de l’assurance britannique: selon le format que prendra la sortie du Royaume-Uni, les primes devraient se réduire de 8 à 20%. C’est un choc considérable sur le marché.
  • Innover pour augmenter le périmètre d’assurabilité, notamment sur les segments « commercial »: je reviens sur ce point juste après
  • Pertes liées aux Catastrophes naturelles (ouragans).
  • Protection des inondations: des outils existent désormais pour évaluer le risque d’inondation, et une collaboration avec les états est nécessaire pour garantir la meilleure couverture de ce risque.
  • IFRS17: Des investissements seront surement nécessaires autour des données pour en garantir une bonne collecte et une analyse pertinente.
  • Insurtechs en Chine: Je reviens sur ce point plus bas.

Augmenter l’assurabilité

Sur le périmètre des contrats « commercials » (sur lequel je me penche assez sérieusement dernièrement), l’innovation apporte des nouvelles solutions.

Swiss Re cite évidemment les solutions d’assurance paramétriques, couplées à une vision globale du risque, qui viennent résoudre des complexités de processus au moment des sinistres. En revanche, cela n’apporte pas de véritable valeur additionnelle quand à la réduction de prime par exemple.

Le point le plus important sur ces contrats, c’est qu’il est désormais possible d’assurer des éléments auparavant impossibles à couvrir. Cela offre des opportunités de relais de croissance intéressants. Par exemple: pertes d’image, rappels de produits, protection météo, ou encore risques financier d’augmentation des prix de l’énergie. C’est désormais possible grâce à un meilleur accès aux données du risque et à une meilleure évaluation possible de ses conséquences.

L’assurance peut donc renforcer son positionnement de protecteur des investissements des entreprises et compenser les risques de volatilité des gains.

revue globale de l'assurance 2017revue globale de l'assurance 2017

Les insurtechs en Chine

Un petit récapitulatif est proposé sur la question des insurtechs en Chine, où la croissance de Zhong An notamment est impressionnante (plus grand assureur insurtech du monde).

2 vagues successives ont eu lieu en Chine:

  • Une première à partir de 2001, autour de la distribution en ligne, qui a porté la part de marché en ligne à près de 8%;
  • La seconde depuis quelques années, qui exploite les nouvelles technologies et notamment le big data (télématique ou assurance à l’usage / UBI)

Des perspectives peuvent encore s’ouvrir pour couvrir l’écosystème du commerce en ligne, voire envisager l’entrée sur le marché de nouveaux acteurs hors du monde de l’assurance.

Le régulateur chinois cherchent à contraindre certains segments (comme le prêt en ligne), mais il est globalement plutôt un soutien à l’innovation.

revue globale de l'assurance 2017 revue globale de l'assurance 2017

Mon avis sur la revue globale de l’assurance 2017

Toujours de très bonne qualité, les rapports Swiss Re fourmillent d’informations et de chiffres. On pourrait leur reprocher leur manque de pédagogie et l’aspect austère de leurs rapports, qui empêchent une diffusion au plus grand nombre. C’est peut-être le prix de la qualité! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *