Pole finance innovation – Insurtech business week 2

Le pole Finance Innovation organise, du 25 au 28 septembre 2017 l’Insurtech Business Week. En partenariat avec la ROAM, Altran et MACIF, plusieurs événements se déroulent / se sont déroulés cette semaine autour du thème de l’innovation pour l’assurance.

Un premier article, sur la journée de lundi, a été publié ici.

Du fait de l’objet de ce blog, j’ai participé à la matinée de jeudi organisée par MACIF. Que faut-il en retenir?

Interventions d’ouverture d’insurtech business week 2: matinée du jeudi

La session a été introduite par Axelle Lemaire, Joëlle Durieux et Alain Montarant dont les discours ont été très éclairants.

Quelques rapides points à retenir:

  • Il faut passer d’une stratégie défensive à une stratégie offensive autour des insurtechs pour trouver de nouveaux business models;
  • Les assureurs crient à l’excès de réglementation depuis 30 ans, et force est de constater que c’est bien cet excès qui les protègent aujourd’hui de nouveaux entrants. Il faut donc profiter de l’avance concurrentielle pour se transformer tant qu’il est encore temps!

Table ronde start-ups et assureurs

3 entreprises se sont succédées pour présenter leur activité:

  • Carizy: Cette startup propose un ensemble de solutions pour les particuliers qui souhaitent vendre ou acheter un véhicule d’occasion. A noter, leur campagne de comm plutôt bien ficelée avec un potentiel viral important 😉 Vous la trouverez ici!
  • Monitorlinq: Une solution assez intéressante qui permet, grâce à un ensemble d’objets connectés au domicile et une mise en relation des proches aidants, de simplifier le maintien au domicile en sécurité d’une personne dépendante.
  • IMA: pour cette dernière, plus vraiment un startup, mais une réflexion tout de même intéressante sur les enjeux pour un assisteur de cette taille qui aide pas loin de 12millions de personnes…

Keynote IBM Watson

La présentation par Jean-Philippe Desbiolles a été très percutante! Intitulée « Cognitif, la révolution en marche de l’assurance », elle présentait de manière efficace (on sent la force de frappe d’un acteur habitué à ce type d’exercice) quelques uns des enjeux et des réussites de Watson.

On retiendra essentiellement les 3 cas d’usage présentés qui montrent, grâce à l’apprentissage du robot d’intelligence artificielle, des améliorations autant en productivité qu’en qualité de traitement!

insurtech business week 2

On passe d’un monde de programmation à un monde de l’apprentissage des ordinateurs.

Pitch start-ups

5 start-ups, plus ou moins avancées dans leur développement on fait un retour d’expérience:

  • Shift Technology: La désormais bien connue structure dédiée à la lutte contre la fraude en assurance. On peut considérer qu’elle est désormais bien établie, et poursuit son développement à l’international, après une levée de fonds de 12millions d’euros! Bravo à eux! Leur prochain objectif sera de travailler sur la chaine complète de la gestion de sinistre, et de voir comment améliorer cela! Nous sommes tout à fait en phase avec cette démarche (cf notre observatoire des innovations à ce sujet).
  • Minalea: L’assistant commercial intelligent de cette entité vous permet, grâce à un scan de toutes les offres du marché, d’identifier les points forts de votre offre par rapport à votre marché.
  • Otherwise: Ce courtier qui propose des solutions d’assurance collaborative avec la garantie d’un remboursement des primes non utilisées poursuit son chemin.
  • Multinets services
  • Trip Guaranty: Le concepteur de cette offre israélienne est venu présenter ses idées. Force est de constater que c’est assez intéressant! L’objet est une assurance annulation de voyage toutes causes. Peu importe la raison de l’annulation, vous serez remboursé de 80% du montant des vols, hotels, location de voiture, etc. Les billets ainsi remboursés sont remis en vente sur le marché de l’occasion à tarif réduit. Les résultats affichés sont excellents et les perspectives gigantesques!insurtech business week 2 insurtech business week 2 insurtech business week 2

Véhicules autonomes et assurance

Enfin, et pour clore la matinée, une présentation sur le véhicule autonome a été faite par Altran et Macif. Dans les points à retenir:

  • Les véhicules autonomes ne sont pas aussi bien perçus partout dans le monde. L’Inde ou la Chine sont très ouverts, la France dans la moyenne, le Japon parmi les plus réticents.
  • Le véhicule autonome est une imbrication de capteurs de données, moteurs d’intelligence artificielle d’analyse et d’éléments de restitution à l’usager.
  • 6 niveaux d’autonomie sont envisagés dans les véhicules autonomes, intégrant les notions hands-on/off, mind-on/off, eyes-on/off et user-on/off.
  • On considère souvent que les véhicules autonomes vont tuer l’assurance car ils vont réduire drastiquement les sinistres. C’est en partie faux, car ils vont être à l’origine de sinistres d’un nouveau type, plus complexe (notamment de responsabilité). De plus, ils vont générer des coûts d’indemnisation plus importants (car la technologie est coûteuse).
  • 2 pistes sont envisagées pour le développement en masse: l’une du côté des constructeurs haut de gamme, mais sur de faibles volumes et donc difficiles à rentabiliser. L’autre sur le développement de flottes automobiles à usage partagé, où l’on peut travailler sur la masse.
  • Les réflexions des impacts pour les assureurs ont déjà bien avancé, la plus grosse question étant celle du calendrier. En effet, il y a un écart important dans les projections pour la date à laquelle 20% du parc sera autonome par exemple (écart d’environ 10 à 15 ans). La réponse des assureurs doit donc s’adapter.  insurtech business week 2

 

Conclusion de l’insurtech business week

Cette semaine dédiée à l’innovation dans l’assurance a montré la force de frappe française en la matière! Nous avons un dynamisme important et la capacité de faire bouger des lignes, même au-delà de nos frontières.

Les solutions proposées, et l’intérêt que les compagnies portent à leur sujet, sont de grande qualité.