ESSAI – Chatbot IBM Watson

Afin d’en savoir plus sur les chatbots et pour savoir vraiment de quoi je parle, je mets en place sur ce blog un chatbot! Celui-ci est mis à disposition d’IBM (c’est le fameux Watson dont on parle tant). Il est disponible sous la forme d’une extension à WordPress, mon moteur de blog.

Mon objectif est uniquement un test, et n’a pas vocation à être ultra performant ou pertinent, mais plus de faire une preuve par l’exemple, pour mieux se rendre compte des possibilités.

Déploiement

Extension

L’extension (Watson conversation) s’installe très simplement comme n’importe quelle autre du système WordPress. Comme d’habitude, il faut penser à l’activer

Création d’un compte IBM

L’étape de création du compte chez IBM est la partie la plus touchy de l’opération, mais ne présente pas de difficulté majeure.

Le compte est gratuit pour les 30 premiers jours, puis la facturation se fait à l’utilisation (nombre d’appel à l’API). Le tarif annoncé est de 0,0025$ par appel.chatbot ibm watson

Il existe toutefois plusieurs niveaux de comptes gratuits pour les petites utilisations. Je viendrai mettre à jour ce post dans 30 jours après la période d’essai 😉

Paramétrage de l’extension

Il s’agit enfin de paramétrer l’extension, assez simplement, avec la connexion au serveur ibm et son api tout d’abord (principes d’id / username / mot de passe). Puis, des paramétrages plus classiques

  • choix des pages sur lesquelles afficher le chatbot (2 options, toutes sauf celles cochées ou alors aucune sauf celles cochées)
  • Choix visuels: couleurs, etc.

chatbot ibm watson

Paramétrage du robot

3 choses principales sont à paramétrer côté robot, ce qui n’est pas toujours évident à identifier.

Intents / Objectifs

Tout d’abord il s’agit d’identifier les objectifs que peuvent rechercher les utilisateurs du robot. En clair, pourquoi viennent-ils écrire?

De mon côté, j’en ai paramétré quelques uns.

chatbot ibm watson

Plus concrètement, on leur donne un nom, puis on définit des éléments des questions utilisateurs qui pourront être reconnus par Watson. Dans mon exemple ci-dessous, lorsque vous posez une question dans laquelle se trouve le terme « telematics », Watson reconnait que vous êtes dans l’intent #telematics. C’est une sorte d’arbre de décision!chatbot ibm watson

 

Dialogue

Pour chaque typologie de demande que vous avez paramétré en « intent », vous pouvez lui indiquer la manière de répondre, dans l’onglet « Dialog ».

Dans la copie d’écran ci-dessous, dès l’arrivée, il repère un « welcome » et vous affiche donc un message de bienvenue. Puis en fonction des demandes identifiées, il pourra vous afficher tel ou tel message.

chatbot ibm watson

Pour chacun des message (ici pour l’objectif #claims), il suffit de dire au robot:

Si tu reconnais l’intent « #claims », voici ce que tu dois faire, avec l’affichage d’une ou plusieurs réponses, de manière aléatoire (plusieurs réponses possible à la même question, pour varier les plaisirs), ou séquentielle (affichage successif de toutes les réponses à la suite).

chatbot ibm watson

Il est possible, mais je n’ai pas encore testé, d’ajouter des conditions, ou des typologies de réponses successives ou imbriquées.

Entities

Les entities permettent d’enrichir le vocabulaire reconnu par le robot, par le biais de synonyme ou de mot mal orthographiés afin qu’il puisse à coup sur reconnaître l’intent dans lequel le demandeur se situe et l’orienter correctement.

Mon avis!

C’est un outil intéressant, mais ma première réaction à chaud est que l’intelligence artificielle qu’on nous vend à tour de bras n’est autre qu’une automatisation des réponses fondé sur un traditionnel « if then else ». Je vais continuer à creuser les possibilités et le tester. Vous pouvez faire de même et me faire vos retours, peut-être que je ne vois pas tout!

Comme il est possible d’avoir accès aux logs des conversations, je vois que les premiers essais de mes lecteurs sont pour le moins décevants! Cela confirme ma 1ère impression: Ce moteur ne comprend que ce qu’on lui a appris… A suivre.

Cela demande pas mal de paramétrage pour que le niveau de réponse apporté soit satisfaisant, mais les possibilités sont assez larges pour fournir un niveau de service intéressant!

Enfin, je doute de l’utilité de ce type de service pour un blog comme le mien, au-delà de l’aspect amusant / geek, tout simplement car les menus permettent d’orienter les lecteurs. En revanche, une utilité concrète peut être la découverte du besoin d’un prospect (via un enchainement de questions successif) et son orientation vers un écran de souscription pour un produit qui lui sera dédié. Le prix semble alors raisonnable si l’on ajoute un peu de qualité en entrée pour paramétrer le tunnel de souscription.

Et vous, qu’en pensez vous?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *